• 05-AUG-2021

  • Aéroport de Zurich

SWISS fait état d’une perte de 398 Mio CHF au 1er semestre

SWISS fait état d’une perte de 398 Mio CHF au 1er semestre

En raison de la situation épidémique encore évolutive et de ses répercussions majeures sur la mobilité à l’échelle mondiale, SWISS a enregistré une perte de 398,2 Mio CHF au 1er semestre 2021 (S1 2020 : - 266,4 Mio CHF). Une gestion rigoureuse des coûts et de la trésorerie ainsi qu'un pilotage systématique du réseau et des capacités ont contribué à limiter la perte et à générer un flux de trésorerie d’exploitation positif au 2e trimestre. Les produits d’exploitation se sont élevés à 659,3 Mio CHF : ils sont en recul de 43,5 % par rapport à l’année précédente (S1 2020 : 1,17 Mrd CHF). Comme l’an dernier, SWISS a enregistré au 2e trimestre une légère reprise liée à la saison estivale. La situation reste toutefois très tendue. Afin de rétablir ses investissements et sa compétitivité, SWISS a entamé une vaste opération de restructuration et de transformation, comprenant une réduction de ses effectifs et de sa flotte.

Les restrictions persistantes que la situation épidémique encore évolutive impose à la mobilité internationale ont à nouveau fortement freiné les activités de Swiss International Air Lines (SWISS) au cours du 1er semestre de cette année. En raison d’un déficit de réservations et d’une diminution du nombre de passagers équivalant aux deux tiers de celui de l’an passé, les produits d’exploitation du 1er semestre ont diminué de 43,5 % en comparaison annuelle, pour s’établir à 659,3 Mio CHF (S1 2020 : 1,17 Mrd CHF). Grâce à la demande de fret toujours soutenue, la très faible demande de passagers a pu être partiellement compensée. Le résultat d’exploitation a chuté de 49,5 % : SWISS a enregistré une perte d’exploitation de 398,2 Mio CHF au 1er semestre 2021 (S1 2020 : - 266,4 Mio CHF). Cette perte plus importante que celle de l’année précédente s’explique par le fait que les deux premiers mois de l’année 2020 n’avaient pas été touchés par la pandémie.

Markus Binkert, CFO de SWISS : « Compte tenu des circonstances, nous nous sommes bien défendus au 1er semestre dans un environnement pourtant toujours défavorable. Grâce à une gestion rigoureuse des coûts et de la trésorerie ainsi qu’à un pilotage systématique du réseau et des capacités, nous avons pu limiter la perte d’exploitation et générer un flux de trésorerie d’exploitation positif au 2e trimestre. Nous nous attendons actuellement à ne pas avoir à prélever plus d’environ la moitié du prêt bancaire. Nous sommes pour le moment bien en deçà de ce seuil ».

Légère reprise au 2e trimestre

À partir du mois d’avril, SWISS a enregistré, comme l’année dernière, une légère reprise liée à la saison estivale. Au 2e trimestre, les produits d’exploitation ont augmenté de 47,6 % en comparaison annuelle pour atteindre 359,7 Mio CHF (T2 2020 : 243,7 Mio CHF). Le fait que le résultat d’exploitation de -197,2 Mio CHF au 2e trimestre soit inférieur de 8,2 % en comparaison annuelle (T2 2020 : -182,3 Mio CHF) s’explique par une augmentation des coûts liés à la remise en route de l’exploitation aérienne et par les charges afférentes à la restructuration.

Dieter Vranckx, CEO de SWISS : « La légère embellie constatée ces dernières semaines ne doit pas cacher le fait que la situation est extrêmement tendue en raison de l’évolution toujours imprévisible de la pandémie. Malgré tous les impondérables, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour être à la hauteur de notre mission de compagnie aérienne de la Suisse et continuer à offrir à nos passagers un programme de vols aussi varié et fiable que possible ».

Les chiffres de passagers restent à un niveau très bas

Les chiffres de passagers sont restés très faibles au 1er semestre. SWISS1) a transporté au total près d’un million de passagers entre janvier et juin, soit 67,5 %2) de moins qu’au 1er semestre de l’année précédente qui avait encore été épargné au début par la pandémie de coronavirus. Au cours de cette période, SWISS a effectué 13 060 vols, soit 56 % de moins en comparaison annuelle. Au cours des six premiers mois de l’année 2021, les capacités, exprimée en sièges-kilomètres offerts (SKO), ont baissé de 38,7 % sur l’ensemble du réseau aérien et le trafic, exprimé en passagers-kilomètres transportés (PKT), de 71,2 %. Le coefficient d’occupation des sièges (COS) a atteint 33,4 % en moyenne. Le remplissage des avions a ainsi perdu 37,8 points en comparaison annuelle. Il s’est de nouveau montré sensiblement plus élevé en Europe que sur les lignes intercontinentales. Au 2e trimestre, les chiffres de passagers ont été bien supérieurs à ceux du 1er trimestre. Alors que SWISS a transporté environ 63 000 passagers en février, son mois le plus faible, elle en a transporté environ 362 000 en juin, son mois le plus fort.

Les deux tiers des avions sont de nouveau en service

SWISS poursuit l’intensification de son exploitation aérienne afin de répondre à la demande croissante de vols pendant la saison estivale. Les deux tiers de sa flotte sont de nouveau en service. À la fin du mois de juin, SWISS desservait à nouveau plus de 90 % des destinations qu’elle proposait avant la pandémie, mais avec des fréquences réduites. Les capacités globales restent toutefois bien en deçà des niveaux antérieurs à la pandémie et se situent actuellement entre 50 % et 55 % de celles de 2019. Pour l’ensemble de l’année 2021, SWISS s’attend à des capacités équivalent à 40 % de celles de 2019. Le facteur décisif pour une nouvelle reprise significative reste l’ouverture des États-Unis, la zone de trafic la plus importante pour SWISS.

Une transformation globale a été lancée

Pour faire face aux changements structurels du marché résultant de la pandémie de coronavirus, SWISS a entamé une vaste opération de restructuration et de transformation, comprenant une réduction de ses effectifs et de sa flotte. L’objectif est de réaliser des économies durables d’environ 500 Mio CHF et de rétablir les investissements et la compétitivité de la compagnie. Grâce à un processus de consultation constructif, les suppressions d’emplois sont moins importantes que prévu.

Afin de renforcer son positionnement premium dans le segment croissant des voyages de loisirs, SWISS proposera une nouvelle Premium Economy Class à partir du 4e trimestre 2021. Par ailleurs, elle axera encore davantage son modèle commercial sur la durabilité. SWISS a pour objectif de réduire ses émissions de CO2 de 50 % d’ici 2030 par rapport à 2019 et de parvenir à des émissions nettes nulles d’ici 2050. Fin mai, SWISS a pris livraison de son 30e Airbus A220, franchissant ainsi une étape importante du plus grand projet de renouvellement de flotte de son histoire. En partenariat avec diverses entreprises, la compagnie a de surcroît mis en place une toute première chaîne logistique intégrée pour l’importation de carburant durable d’aviation (SAF) en Suisse. Elle est ainsi la première compagnie aérienne à utiliser ce type de carburant sur ses vols réguliers en partance de la Suisse.

_____________

1) À l’exclusion d’Edelweiss Air
2) Conformément aux exigences du groupe Lufthansa, des ajustements rétrospectifs ont été apportés à la définition des statistiques de trafic dans les comptes de SWISS lors du passage à la nouvelle année. Les écarts portant sur l’année précédente en sont le reflet.

Contacts

  • SWISS Media Relations
    SWISS Media Relations
    Switzerland
    +41 44 564 44 14

DAVANTAGE DANS LA CATÉGORIE 2021

S'ABONNER AUX FLUX RSS

XML