• 29-APR-2021

  • Aéroport de Zurich

SWISS annonce une perte de - 201 Mio de CHF au premier trimestre

SWISS annonce une perte de - 201 Mio de CHF au premier trimestre

Malgré de vastes mesures d’économie, SWISS a clôturé le premier trimestre 2021 sur une perte de - 201 Mio de CHF (T1 2020 : - 84,1 Mio de CHF). En raison de la persistance des restrictions sévères sur les voyages, le chiffre d’affaires de SWISS a chuté de 67,5 % au premier trimestre par rapport à l’année précédente pour s’établir à 299,6 Mio de CHF. La demande soutenue de fret n’a que légèrement compensé cet affaissement. Malgré cette perte importante, la liquidité de l’entreprise est assurée. Compte tenu de la baisse structurelle de la demande à moyen terme, SWISS est contrainte d’envisager un redimensionnement important de ses activités afin de préserver sa capacité à investir et sa compétitivité. Afin de relancer le voyage, la compagnie réclame l'instauration d'un cadre stable, cohérent et favorisant la mobilité.

En raison des difficultés persistantes sur le marché, notamment dues à l’apparition de nouvelles variantes du virus et à la lenteur des progrès de la vaccination, aucune reprise n’a eu lieu au premier trimestre 2021. Ininterrompues, très fluctuantes voire renforcées dans certains pays, les restrictions de voyage ont rendu pratiquement impossible un rebond des déplacements à l’échelle mondiale et ainsi pesé lourdement sur les résultats de Swiss International Air Lines (SWISS). À Genève, SWISS a dû réduire ses dessertes aériennes à un minimum absolu de trois destinations. Elle a cependant pu continuer à relier la Suisse romande aux aéroports mondiaux par l'intermédiaire des hubs du groupe Lufthansa à Zurich et à Francfort.

Faute de réservations, le chiffre d’affaires de SWISS a chuté de 67,5 % au premier trimestre pour s’établir à 299,6 Mio de CHF (T1 2020 : 923,0 Mio de CHF). Toujours aussi soutenue, la demande de fret a partiellement compensé la pénurie de passagers. Bien que les vastes mesures d’économie aient porté leurs fruits, SWISS a clôturé le premier trimestre sur une perte de - 201 Mio de CHF (T1 2020 : - 84,1 Mio de CHF).

Markus Binkert, directeur général des finances (CFO) de SWISS : « Dans cette situation de marché extrêmement difficile depuis le début de l’année, le résultat est à la hauteur de nos attentes. La reprise considérablement différée aura de nouveau pour effet une perte importante cette année ».

Le nombre de passagers reste à son plus bas niveau

La pénurie de passagers reflète clairement l’effet des restrictions de voyage persistantes. Au premier trimestre 2021, SWISS1) a transporté environ 290 000 passagers, soit 90,4 % de moins que l’année précédente2). La compagnie a effectué un total de 4 429 vols, soit une baisse de 83,8 % en comparaison annuelle. Sur l’ensemble de son réseau, SWISS a réduit son offre (sièges-kilomètres offerts – SKO) de 72,8 % au premier trimestre 2021 pour un trafic (passagers-kilomètres transportés – PKT) en chute de 89,8 %. Le coefficient d’occupation des sièges, en baisse de 45,9 points en comparaison annuelle, a atteint en moyenne 27,5 %. Il s’est de nouveau montré sensiblement plus élevé sur les liaisons européennes que sur les lignes intercontinentales.

La liquidité reste assurée

SWISS a poursuivi une politique de gestion stricte de sa trésorerie et de ses coûts. Des projets non essentiels ont notamment été interrompus, des dépenses d’investissement reportées et la mise en service de nouveaux avions retardée. Le nombre de collaborateurs des niveaux d’encadrement supérieur a par ailleurs été réduit de 20 % et un taux élevé d’activité partielle a été assuré dans l’ensemble de l’entreprise. Un millier d’emplois auront en outre été supprimés d’ici à la fin de 2021 par des mesures volontaires et par la fluctuation naturelle.

Markus Binkert : « Nous apprécions au plus haut point le dispositif de chômage partiel. Il représente pour nous un grand soulagement financier et nous aide à apporter la souplesse actuellement nécessaire à notre exploitation aérienne. Il est toutefois bien évident qu’il s’agit d’une mesure transitoire temporaire qui ne suffit plus lorsqu’une entreprise doit se repositionner à la suite de changements structurels sur le marché ». Grâce à toutes ces mesures précoces, SWISS a jusqu’à présent eu recours à bien moins de la moitié de l’emprunt bancaire de 1,5 milliard de francs suisses garanti à 85 % par la Confédération. « La liquidité de SWISS reste ainsi assurée », poursuit M. Binkert.

La demande ne retrouvera pas son niveau pré-pandémique à moyen terme. En outre, la part des voyages d’affaires devrait simultanément diminuer d’au moins 20 %. Compte tenu de son modèle économique, SWISS en est particulièrement affectée.

Dieter Vranckx, CEO de SWISS : « En raison de l’échec de la reprise jusqu’à présent et d’un redémarrage qui se fait attendre, même la plus grande discipline en matière de coûts ne suffit plus à garantir la compétitivité future de SWISS. Nous sommes contraints d’envisager un redimensionnement important de notre entreprise ».Toute réduction de la flotte aurait également un impact sur le réseau de lignes, les coûts et la structure organisationnelle. L’analyse qui a été initiée au sujet de la taille future de SWISS n’est pas encore achevée. De plus amples détails seront annoncés dans les semaines à venir.

Pour l’instauration d’un cadre stable, cohérent et favorisant la mobilité

En moyenne, SWISS ne propose toujours pas plus de 25 % de sa capacité de 2019. La reprise se voyant encore différée, SWISS a de nouveau dû revoir ses prévisions de services aériens pour l’été. Contrairement à son ambition récente, elle n’offrira pas 65 % de son ancienne capacité en plein été mais seulement 50 à 55 %. Son objectif reste d’offrir un programme de vol aussi étendu que possible répondant à la demande du marché.

D. Vranckx : « Nous sommes parfaitement conscients de l’envie des gens de renouer avec le voyage. Nous y sommes également prêts. Mais il ne peut y avoir de reprise dans les circonstances actuelles. Pour pouvoir continuer à remplir notre mission consistant à relier la Suisse au monde, nous réclamons l’instauration d’un cadre stable, cohérent et favorisant la mobilité ». Retrouver la liberté de voyager tout en respectant le plan de protection est une priorité absolue. SWISS demande que les personnes dûment vaccinées, guéries ou présentant un test Covid-19 négatif soient libres de quitter la Suisse, d’y entrer et de s’y déplacer. Les preuves de vaccination, de guérison ou de test négatif devraient être numérisées et faire l’objet d’une normalisation et d’une reconnaissance internationales.

1) à l’exclusion d’Edelweiss Air

2) Conformément aux exigences du groupe Lufthansa, des ajustements rétrospectifs ont été apportés à la définition des statistiques de trafic dans les comptes de SWISS lors du passage à la nouvelle année. Les écarts portant sur l’année précédente en sont le reflet.

Contacts

  • SWISS Media Relations
    SWISS Media Relations
    Switzerland
    +41 44 564 44 14

DAVANTAGE DANS LA CATÉGORIE 2021

S'ABONNER AUX FLUX RSS

XML