• 04-MAR-2021

  • Aéroport de Zurich

SWISS affiche de lourdes pertes liées à la pandémie en 2020

SWISS affiche de lourdes pertes liées à la pandémie en 2020

La pandémie de coronavirus et les restrictions de voyage qu'elle a entraînées dans le monde entier ont provoqué un effondrement sans précédent de la demande et une chute massive des recettes. En 2020, le chiffre d’affaires de SWISS a dévissé de 65,2 % en comparaison annuelle pour s’établir à 1,85 milliard de CHF, assorti d’une perte d’exploitation de - 654 millions de CHF (+ 578 millions de CHF en 2019). Le résultat très faible du quatrième trimestre a aggravé la perte enregistrée sur l’année. Grâce aux mesures draconiennes prises dès mars 2020, la perte a pu être maintenue dans des limites raisonnables. Compte tenu des changements structurels qui s’annoncent manifestement dans le transport aérien depuis le début de l’année, SWISS examine toutefois d’autres mesures pour assurer sa viabilité future. Le volume de passagers a diminué pour atteindre un quart du niveau de 2019, et aucune reprise significative n’est attendue avant le milieu de l’été 2021. SWISS salue globalement tous les efforts visant à simplifier les voyages tout en renforçant leur fiabilité. Elle est en cela tributaire d’un cadre propice à la mobilité et aussi harmonisé que possible.

En raison de la pandémie de coronavirus et de l’effondrement corollaire des voyages internationaux, Swiss International Air Lines (SWISS) a dû faire face à une baisse massive de ses réservations et de ses recettes au cours de l’année 2020. Pour la première fois depuis quinze ans, elle a ainsi clôturé son exercice sur un résultat négatif. Le chiffre d’affaires de l’année 2020 s’élève à 1,85 milliard de CHF, soit une baisse de 65,2 % par rapport à l’année précédente (+ 5,30 milliards de CHF1) en 2019). Il est assorti d’une perte d’exploitation de - 654 millions de CHF (+ 578 millions de CHF en 2019). Compte tenu de la forte demande de médicaments et de fournitures médicales, notamment, Swiss WorldCargo a largement contribué aux recettes.

Le résultat très faible du quatrième trimestre a aggravé la perte enregistrée sur l’année

Comme prévu, la perte de SWISS au quatrième trimestre s’est encore accentuée du fait de l’aggravation de la situation épidémiologique. Le chiffre d’affaires du quatrième trimestre n’a atteint que 311 millions de CHF, soit une baisse d’env. 75,7 % par rapport à l’année précédente (1,28 milliard de CHF1) en 2019). La perte d’exploitation s’est élevée à - 239 millions de CHF (+ 89 millions de CHF en 2019).

Dieter Vranckx, CEO de SWISS, commente le résultat en ces termes : « La pandémie de coronavirus et les restrictions de voyage qu’elle a entraînées nous ont mis à rude épreuve. La crise nous a par ailleurs frappés beaucoup plus durement que d’autres secteurs en raison de la forte proportion de coûts fixes caractéristique du transport aérien. Nous avons radicalement réduit nos coûts pour préserver nos liquidités et assurer notre viabilité ».

De vastes mesures d’économie se montrent efficaces

Dès le début de la pandémie, SWISS a pris de nombreuses mesures de renforcement des liquidités et de réduction des coûts. Elle a instauré le chômage partiel dans toute l’entreprise et suspendu jusqu’à nouvel ordre tous les projets et investissements non essentiels. Markus Binkert, directeur financier de SWISS : « Grâce aux mesures draconiennes de réduction des coûts que nous avons immédiatement mises en place et à la forte contribution de Swiss WorldCargo, nous sommes parvenus à maintenir la perte dans des limites raisonnables. Nous nous attendions à ce résultat et en avons tenu compte dans notre planification financière et la gestion de nos liquidités. Mais contrairement à nos espérances, la situation s’est aggravée depuis le début de l’année 2021. Nous continuons à perdre environ deux millions de CHF par jour et devons donc intensifier nos mesures d’économie ».

Une série de mesures a déjà été négociée avec les partenaires sociaux du personnel de cabine et du personnel au sol. Les négociations avec le syndicat des pilotes Aeropers sur une nouvelle convention collective de travail adaptée à la crise et porteuse d’avenir n’ont pas encore abouti.

Par ailleurs, la fluctuation naturelle, les départs en retraite anticipée et le travail à temps partiel devraient permettre de supprimer environ 1000 postes à temps plein d’ici fin 2021. Dans cette même logique, le nombre de collaborateurs des niveaux d’encadrement supérieur a également été réduit de 20 %. SWISS condense également sa direction générale à trois membres au lieu de quatre. Thomas Frick (61 ans), actuel directeur général de l’exploitation (Chief Operating Officer – COO) quittera son poste comme prévu à la fin du mois de mars 2021 tout en continuant à travailler pour SWISS dans le cadre de divers projets. « Nous tenons dès maintenant à remercier Thomas Frick de son engagement exceptionnel au service de SWISS pendant de nombreuses années. Il a démontré ses grandes capacités non seulement en tant que pilote de ligne, mais aussi dans l’exercice de diverses fonctions de gestion et, dernièrement, au sein de notre comité de direction en cette période particulièrement éprouvante », déclare Dieter Vranckx. Comme il y a quelques années, la fonction de COO sera assumée par le CEO en sus de ses propres attributions.

Les changements structurels appellent de nouvelles mesures de restructuration

Depuis le début de l’année, les conditions régissant le marché se sont massivement détériorées en raison de nouveaux confinements et de restrictions de voyage supplémentaires provoqués par les nouvelles variantes du virus, ainsi que de la lenteur des progrès en matière de vaccination. En mars, SWISS propose encore en moyenne environ 25 % de son offre de 2019 – à Genève, le programme minimum de vols a dû être prolongé jusqu’à fin mars. Dieter Vranckx, CEO de SWISS : « La situation s’est extrêmement détériorée depuis le début de l’année. Le fait que l’ensemble du secteur aérien s’apprête à subir des changements structurels est de plus en plus manifeste. SWISS devra, elle aussi, envisager un redimensionnement plus important que ce qui a été projeté jusqu’à présent. Toute réduction de la flotte aurait également un impact sur le réseau de lignes ainsi que sur la structure des coûts et de l'organisation. Aucune décision n’a encore été prise à ce sujet ».

Baisse massive du nombre de passagers

La pandémie de Covid 19 a entraîné une chute massive du nombre de passagers. En 2020, SWISS2) a transporté un total de 4 790 372 passagers, soit 74,5 % de moins que l’année précédente. La compagnie a effectué un total de 48 069 vols, soit une baisse de 68,2 % en comparaison annuelle. Sur l’ensemble de son réseau, SWISS a réduit son offre (sièges-kilomètres offerts – SKO) de 66,4 % en 2020 pour un trafic (passagers-kilomètres transportés – PKT) en baisse de 76,8 %. Le coefficient d’occupation des sièges, en baisse de 26,1 points en comparaison annuelle, a atteint 57,9 % en moyenne. Il s’est montré sensiblement plus élevé sur les liaisons européennes que sur les lignes intercontinentales.

La reprise n’interviendra pas avant le milieu de l’été : un cadre propice à la mobilité s’impose

La reprise espérée au cours du premier trimestre de cette année ne s’est malheureusement pas concrétisée. Comme les vaccinations progressent et que la demande est reportée, SWISS estime pouvoir proposer à nouveau environ 65 % des capacités de 2019 au cours du troisième trimestre. Le segment des voyages privés devrait se rétablir plus rapidement que celui des voyages d’affaires. Dieter Vranckx, CEO de SWISS : « Face à la pandémie persistante, notre compagnie se voit confrontée à des défis majeurs. Mais nous sommes persuadés que nous continuerons à pouvoir relier la Suisse au monde entier – tant en termes de passagers que de fret – par un grand nombre de lignes directes. À cet égard, nous sommes toutefois tributaires d’un cadre propice à la mobilité et aussi harmonisé que possible, ce qui pour nous inclut également l’égalité de traitement de tous les moyens et itinéraires de transport ».

SWISS continuera d’offrir à ses passagers la possibilité de modifier facilement leurs réservations dans toutes les classes tarifaires.

1) Conformément aux exigences du groupe Lufthansa, de nouvelles règles de présentation des comptes ont été introduites fin 2019 dans les comptes de SWISS. En mars 2020, les produits d’exploitation du 4e trimestre atteignaient 1,28 milliard de CHF et ceux de tout l’exercice 2019, 5,33 milliards de CHF.

2) à l’exclusion d’Edelweiss Air

Contacts

  • SWISS Media Relations
    SWISS Media Relations
    Switzerland
    +41 44 564 44 14